Volver

Piazzolla, le tango de l’exil

Compagnie Les muses nomades

De Mar del Plata à New-York, de Buenos Aires à Paris, les chemins du plus célèbre et controversé compositeur de tango sont inattendus. Dans le vent de ses pas, c’est une partie de l’Argentine qu’il a emporté. Plus il s’éloigne, plus l’évidence violente de son retour nous saisit.


INTERPRÈTES
Latin trio : Oriane Joubert – piano, Tomas Hernandez Bages – violon, Mario Castaneda Nader – violoncelle
Gaëlle Poirier – bandonéon et accordéon
Narciso Saul – guitare, chant et arrangements
METTEUR EN SCÈNE
Philippe Cohen
MÉDIATRICE TABLE RONDE
Orphée Mouthuy

SOUTIENS

PROCHAINES DATES

8 avril 2022 Théâtre des Grottes – Genève (CH) – 20h

9 avril 2022 Théâtre des Grottes – Genève (CH) – 19h SUIVI de la table ronde « Musique(s) en exil »

10 avril 2022 Théâtre des Grottes – Genève (CH) – 11h « SPÉCIALE FAMILLE »

10 avril 2022 Théâtre des Grottes – Genève (CH) – 17h

11 avril 2022 Théâtre des Grottes – Genève (CH) – 11h SPÉCIALE ÉCOLE ACCÈS II

11 avril 2022 Théâtre des Grottes – Genève (CH) – 13h30 SPÉCIALE ÉCOLE ACCÈS II
réserver ici

LE THÉÂTRE

Théâtre des Grottes

Rue Louis-Favre 43

1201 Genève, Suisse

LE PROGRAMME

Jacinto chiclana Astor Piazzolla – arrangement de Narciso Saúl

Milonga de mis amores Pedro Laurenz – arrangement de Narciso Saúl

Por una cabeza Carlos Gardel – arrangement de Narciso Saúl

La cumparcita Gerardo Matos Rodriguez – arrangement de Narciso Saúl

Prélude n°1 George Gerswhin – arrangement de Tomás Hernández Bagés

Extraits des préludes et fugues Jean-Sébastien BACH – arrangement d’Oriane Joubert et Gaëlle Poirier

Danza de la moza donosa Alberto Ginastera – arrangement de J. P. Floristán

Recuerdo Osvaldo Pugliese – arrangement de Narciso Saúl

Pièce brève (dans le style de Nadia Boulanger) Astor Piazzolla

Volver Carlos Gardel – arrangement de Narciso Saúl

Otoño porteño  Astor Piazzolla – arrangement de Narciso Saúl

Calambre Astor Piazzolla – arrangement de Narciso Saúl

Libertango Astor Piazzolla – arrangement de Narciso Saúl

Extraits du répertoire de l’accordéon chromatique Murena et Privat

LE SPECTACLE MUSICAL

Durée : 75 minutes

De l’exil à la musique, il n’y a qu’une respiration, un désir, un souffle de vie.

Le temps, l’espace, le rythme qui aspire, une vibration, la transe…

Une renaissance ?

Après un premier concert en 2017 autour de la musique de Villa-Lobos et de Piazzolla, le Latin trio décide aujourd’hui de se tourner entièrement vers le compositeur de tango : Astor Piazzolla. La vie controversée du compositeur argentin pose les bases de ce nouveau concert sans pour autant aller vers une rétrospective. Dans ce projet qui veut sortir des frontières du concert classique, le trio collabore avec le célèbre duo de tango genevois Narciso Saúl et Gaëlle Poirier, et le metteur en scène Philippe Cohen.

Ce qui interpelle, c’est le chemin parcouru et les nombreuses influences qui ont façonné l’artiste. On oublie parfois que Piazzolla s’est détourné du tango avant de le célébrer ; qu’à l’âge de 16 ans, il se sentait davantage américain qu’Argentin ; qu’en décidant de devenir compositeur, ce sont Bach, Gershwin, Bartók ou Ravel qui ont éveillé son intérêt.

Volver, c’est Revenir en espagnol.
Comment le jeune compositeur argentin est-il revenu à ses racines musicales ? De quelle manière son exil choisi a façonné le tango en profondeur pour les siècles à venir ?

Dans un XXIème siècle où les mouvements de populations sont nombreux, le Latin trio questionne et ouvre une fenêtre sur le passé. La vague d’immigration des années 30, dont est issu Piazzolla, a engendré un foisonnement culturel sans précédent et a propulsé le tango vers la modernité.

Le mélange de la lumière, du théâtre, des musiques traditionnelles et classiques permettent la création d’un univers urbain où les cinq musiciens jouent, parlent, grattent, frappent, grincent, zinguent, ouvrant une dimension vibrante et vivante à l’histoire qui se raconte sur scène.

LA TABLE RONDE : « MUSIQUE(S) EN EXIL »

Samedi 9 avril 2022

Durée : 60 minutes

Médiatrice : Orphée Mouthuy, traductrice et spécialiste de la migration

La Musique, paradoxalement universelle et culturelle à la fois, est une migrante éternelle. Immatérielle, elle se déplace par le biais des hommes et des femmes qui la portent et la transmettent. Pourtant, même si l’on parle de LA Musique, c’est plutôt DES musiques que nous devrions parler en tant que vectrices temporelles de la diversité humaine. Un musicien ou une musicienne qui s’exile emporte dans le vent de ses pas une vision de l’art des sons, des harmonies et des rythmes qui lui est propre, parfois en lien direct avec sa culture. Ce mouvement peut faire vibrer d’une nouvelle vie celui qui part et celui qui accueille. C’est à ce moment précis que la musique entre à son tour en exil pour être diffractée à travers le prisme de la rencontre. LA musique devient LES musiques, plus enrichie et plus colorée encore qu’elle ne l’était à son départ. Le passé se mêle au présent dans la création d’une nouvelle temporalité.

LA REPRÉSENTATION « SPÉCIALE FAMILLE »

Dimanche 10 avril 2022 à 11h

Durée : 50 minutes

Un format adapté aux plus jeunes suivi d’une découverte des instruments de musique avec les artistes dans le foyer du théâtre des Grottes. L’accordéon est-il vraiment un piano à bretelles ? Saviez-vous que le bandonéon venait d’Allemagne ? Comment est-il arrivé en Argentine ? Quels étaient les premiers instruments utilisés dans le tango ?